Suivez-nous :

Photo : Le fauteuil électrique de Khalil Ibrahim est tout-terrain © DR

Parcourir l’Hexagone en fauteuil électrique, c’est le projet fou de Khalil Ibrahim Hamzaoui. Ce doctorant en informatique parcourt les routes de France depuis le 2 mai et jusqu’au 3 juin. Premier objectif: réaliser une série d’expériences sur l’autonomie des appareils électriques. Mais le jeune chercheur s’est aussi lancé un défi social: «Comme les universités ne sont pas adaptées à l’accessibilité, beaucoup de jeunes arrêtent leurs études après le bac. Je veux aller à la rencontre des étudiants français et leur montrer qu’être handicapé n’est pas un frein aux études.»

Le trentenaire sait de quoi il parle: il est paralysé au niveau de ses membres inférieurs par une poliomyélite contractée à 4 mois. Pour réaliser son tour de France, Khalil Ibrahim dispose d’un fauteuil high-tech dont le design se rapproche du quad.  Il comprend des batteries dernière génération à recharge rapide et une tablette tactile. «La consommation de la tablette est testée en fonction des conditions climatiques, explique le doctorant. Le fauteuil est aussi équipé de capteurs relevant la pression atmosphérique, l’hygrométrie et la température. Ces données sont ensuite envoyées en temps réel à l’institut de recherche IRCICA, à Villeneuve d’Ascq.» L’objectif est de créer des modèles de gestion de la consommation électrique afin d’utiliser l’énergie des objets connectés de la façon la plus rationnelle possible et gagner en autonomie.

Ce projet, estimé à 35000 € est financé par le CNRS, l’université de Lille – Sciences et Technologies, l’association des paralysés de France et des dons.

Si tout se passe bien, Khalil Ibrahim Hamzaoui pourrait même rentrer dans le Guinness Book des records pour avoir accompli le premier tour de France en fauteuil avec un objectif scientifique.

Partager

A propos de l'auteur

Étudiant de la filière journaliste scientifique commune à l'ESJ et l'Université de Lille – sciences et Technologies. @JS23_ESJ

Laisser un commentaire