Quand musique rime avec numérique

Dos­sier du numé­ro 0 de Nord Êka !

Ren­con­tre avec Antoi­ne Bar­let, jeu­ne cher­cheur  Nord Êka ! : Pouvez-vous expli­quer votre sujet de thè­se? Antoi­ne Bar­let : Je m’intéresse aux phé­no­mè­nes chao­ti­ques de la natu­re. Ce sont les phé­no­mè­nes ni pério­di­ques, ni com­plè­te­ment aléa­toi­res, dont on ne peut pas pré­voir com­ment ils vont évo­luer. La nuée d’oiseaux dans le ciel en est un bon exem­ple. Dans ces phé­no­mè­nes chao­ti­ques, il y a de l’inattendu, de la sur­pri­se, une for­me de créa­ti­vi­té. Ma démar­che est d’étudier com­ment exploi­ter cet­te créa­ti­vi­té pour pro­dui­re des sons inté­res­sants, inédits. Avec un logi­ciel de syn­thè­se sono­re, je relie les don­nées phy­si­ques à des para­mè­tres musi­caux. Dans le cas de la nuée d’oiseaux par exem­ple, la posi­tion spa­tia­le des… 

La pre­miè­re fois qu’on voit leur vidéo sur You­Tu­be, on se dit que c’est tru­qué. Jona­than joue de la bat­te­rie en tapant des doigts sur le pavé tac­ti­le de son ordi­na­teur por­ta­ble, Ludo­vic de la trom­pet­te en soufflant dans son smart­pho­ne, les tou­ches d’un cla­vier ser­vant de pis­tons. Eh bien, de truc, il n’y en a pas. Jona­than et Ludo­vic trans­for­ment ordi­na­teur et smart­pho­ne en ins­tru­ments musi­caux. Un pro­jet que les deux pas­sion­nés de musi­que, cher­cheurs l’un en infor­ma­ti­que, l’autre en ergo­no­mie, ont mon­té sur leur temps per­son­nel. “Nous nous som­mes deman­dés à quel point on peut trans­for­mer du maté­riel…

3 ques­tions à Vin­cent Tif­fon, musi­co­lo­gue Nord Êka ! : Quand appa­rais­sent les pre­miers enre­gis­tre­ments sono­res ? Vin­cent Tif­fon : En 1877. La res­ti­tu­tion sono­re est alors de très mau­vai­se qua­li­té. Il faut atten­dre que les tech­ni­ques de cap­ta­tion du son s’améliorent pour que l’on enre­gis­tre de la musi­que, d’abord des chan­sons et des airs d’opérettes. Le vrai boom a lieu après la Secon­de Guer­re mon­dia­le, avec l’arrivée du maté­riel élec­tro­ni­que «hau­te fidélité» offrant une qua­li­té de res­ti­tu­tion satis­fai­san­te. Les dis­ques 33 et 45 tours rem­pla­cent les 78 tours, les magné­to­pho­nes à ban­de débar­quent dans les stu­dios d’enregistrement. Avec les pre­miers grou­pes de rock, le mar­ché de la musi­que s’étend à l’international, c’est l’apparition des… 

Enco­re plus fort que Sha­zam ! Un mor­ceau incon­nu pas­se à la radio ? Hop ! On dégai­ne son mobi­le et l’appli Sha­zam. Au bout d’une dizai­ne de secon­des, l’appli révè­le le titre mys­té­rieux et son inter­prè­te. Pour par­ve­nir à cet­te proues­se, le ser­vi­ce uti­li­se une gigan­tes­que biblio­thè­que de plus de 35 mil­lions de titres musi­caux. Mais l’appli Sha­zam est plus bête qu’elle n’en a l’air : elle ne recon­naît que le conte­nu de sa biblio­thè­que. Que le mor­ceau soit une repri­se non réper­to­riée, qu’il s’agisse d’une ver­sion en live incon­nue, et elle est inca­pa­ble de recon­naî­tre le titre. Ni de remar­quer qu’il res­sem­ble énor­mé­ment à un autre mor­ceau de sa biblio­thè­que ! Et pour­tant, à l’oreille,…