On dit que les chats peu­vent fai­re une chu­te de plu­sieurs éta­ges et en res­sor­tir indem­nes. Mais est-ce vrai­ment le cas ?

Le fait qu’un chat retom­be sur ses pat­tes est une capa­ci­té innée : il com­men­ce à avoir des réflexes au bout de 3–4 semai­nes et il com­men­ce à les maî­tri­ser au bout de 7 semai­nes .

Lors­que le chat tom­be, son oreille inter­ne et ses yeux infor­ment immé­dia­te­ment son cer­veau de la posi­tion de sa tête par rap­port au sol grâ­ce à son orga­ne ves­ti­bu­lai­re (à l’oreille) et au mus­cle de son cou, “le cléido-mastoïdien”. Sa queue neu­tra­li­se la per­te d’équilibre pour pren­dre la posi­tion adé­qua­te. Grâ­ce à sa colon­ne ver­té­bra­le et ses cla­vi­cu­les non fonc­tion­nel­les, il peut retom­ber sur ses pat­tes anté­rieu­res qui lui ser­vent de res­sort. Le chat éti­re son corps pour que la four­ru­re dimi­nue la vites­se de la chu­te.

Mais, à peti­te hau­teur le chat ne pour­ra pas retom­ber sur ses pat­tes puisqu’il n’aura pas le temps de se posi­tion­ner.

Antho­ny et Yous­sef

 

 

Partager

A propos de l'auteur

Compte collaboratif de la classe des 1S2 du lycée Baggio à Lille (http://www.lycee-baggio.fr/)

Laisser un commentaire