Selon vous, quel est le pre­mier jeu vidéo de l’histoire ? Si vous vous y connais­sez un peu, vous répon­drez sans dou­te Pong ou Spa­ce Inva­ders. Per­du : aucun n’est le pre­mier.
Pour répon­dre à la ques­tion, enco­re faut-il défi­nir ce que l’on appel­le un jeu vidéo. D’après Syl­vain Hau­de­gond, cher­cheur à la Ser­re numé­ri­que de Valen­cien­nes, le jeu est d’abord « une acti­vi­té humai­ne, libre et fic­ti­ve, où l’objectif n’est pas de créer un objet ou un ser­vi­ce quel­con­que, si ce n’est celui de se diver­tir, d’en tirer un plai­sir ». Com­ment passe-t-on alors au jeu « vidéo » ?
Par la tech­no­lo­gie. En 1958, sur l’oscilloscope de son labo­ra­toi­re, le phy­si­cien amé­ri­cain William Higin­bo­tham s’est amu­sé à créer un jeu de ten­nis, Ten­nis for two, où le joueur contrô­le la bal­le.
Peut-on pour autant le qua­li­fier de pre­mier des jeux vidéo ? Pour Syl­vain Hau­de­gond, « un jeu vidéo est un sys­tè­me homme-machine com­plexe et inter­ac­tif dont la fina­li­té est le plai­sir, l’amusement. » Ain­si, sans joueur, ce n’est plus un jeu, et sans pro­gram­ma­tion spé­ci­fi­que, ce n’est qu’un jeu basi­que.
Com­me Ten­nis for two pos­sè­de une inter­ac­tion très limi­tée et n’est qu’une modi­fi­ca­tion un peu pous­sée de l’oscilloscope, il ne méri­te pas le titre de pre­mier jeu vidéo, même s’il en a ins­pi­ré de nom­breux autres, com­me Pong.
Qui, alors ? C’est le jeu de tir (« shoot them up ») Spa­ce­war!, où l’on doit éli­mi­ner les vais­seaux spa­tiaux de l’adversaire, qui décro­che le titre de pre­mier vrai jeu vidéo de l’histoire. Sor­ti en 1962, déve­lop­pé par des cher­cheurs du MIT, il est équi­pé d’un boî­tier en bois muni de molet­tes et de bou­tons, ce qui offre une bien meilleu­re inter­ac­tion que les bou­tons de l’oscilloscope de Ten­nis for two.
Et Pong ? En noir et blanc, avec ses raquet­tes rec­tan­gu­lai­res et sa bal­le car­rée, ce jeu culte com­mer­cia­li­sé
en 1972 par Ata­ri est sans contes­te le pre­mier jeu vidéo à avoir conquis le mon­de. Et pour cau­se : Spa­ce­war! a été réa­li­sé pour l’ordinateur PDP-1, construit en 50 exem­plai­res seule­ment. Pas de quoi affo­ler les fou­les. Coren­tin Aer­nouts

Dans Tennis for two (1958), le joueur contrôle la balle. © MEGA Museum of Electronic Games & Art http://www.m-e-g-a.org

Vous êtes plu­tôt ten­nis…
Dans Ten­nis for two (1958), le joueur contrô­le la bal­le.
© MEGA Museum of Elec­tro­nic Games & Art http://www.m-e-g-a.org

 

Dans Pong (1972), il déplace la raquette. © DR

Dans Pong (1972), il dépla­ce la raquet­te. © DR

 

Le jeu de tir Spacewar ! (1962) remporte le titre de premier jeu vidéo. Diriger son vaisseau, accélérer, envoyer ses missiles sur l’ennemi... quel programme ! © DR

…ou vais­seau spa­tial ?
Le jeu de tir Spa­ce­war! (1962) rem­por­te le titre de pre­mier jeu vidéo. Diri­ger son vais­seau, accé­lé­rer, envoyer ses mis­si­les sur l’ennemi… quel pro­gram­me ! © DR

Partager

A propos de l'auteur

Lycée Baggio - Lille

Historiquement tourné vers la culture scientifique et technologique, le Lycée Baggio vise à amener la jeunesse au plus haut niveau des savoir et des savoir faire – sans négliger l’importance actuelle des savoir être -, en s’appuyant sur une devise fédératrice : Réussir ensemble.

Laisser un commentaire