Expériences étonnantes avec des objets de récup’

0

Pen­dant qua­tre jours à Lil­le, les sco­laires et le public ont ren­con­tré des cher­cheurs de la région à l’occasion de la Fête de la Scien­ce. Mais que dire à un cher­cheur ? Pas de pani­que, tout était pré­vu. Les cher­cheurs avaient rame­né leur scien­ce pour vous la fai­re décou­vrir : Robots, tubes à essais et micro­scopes étaient de sor­tie. La seule ques­tion à laquel­le nul ne pou­vait répon­dre pour vous était : Par où com­men­cer ? Retour sur trois ate­liers qu’il ne fal­lait pas lou­per ! 

Der­niè­re éta­pe : Rendez-vous à l’un des ate­liers : Expé­rien­ces éton­nan­tes avec des objets de récup’ 

Pour­vu que ce soit repro­duc­ti­ble faci­le­ment à la mai­son” Voi­là le cré­do de Romain Dele­Dicq et Gil­les Petit de l’Espé Lil­le Nord de Fran­ce. Leur ate­lier n’a pas désem­pli tout au long de la Fête de la Scien­ce. Avec des bou­teilles, des bouts de bois et un peu de col­le, ils construi­sent de véri­ta­bles jouets, ou plu­tôt des objets de décou­ver­te scien­ti­fi­que mer­veilleux. Zoom sur trois de leurs “expé­rien­ces étonn­nan­tes”.

1. Un championnat de ping pong électrostatique

Les cher­cheurs sont des spor­tifs. Si, si même qu’ils revi­si­tent les épreu­ves à la sau­ce scien­ce ! Gil­les et Romain entre deux expé­rien­ces dégai­nent leurs raquet­tes, enfin leurs peaux de cha­mois et leurs bal­lons de bau­dru­che pour s’échanger quel­ques canet­tes vides en alu­mi­nium. Et hop, ils ont créé un véri­ta­ble ping pong élec­tro­sta­ti­que. Regar­dez une man­che en live :

Com­ment ça mar­che ? L’émission On n’est pas que des Cobayes vous aide à com­pren­dre :

2. L’étrange machine de Wimshurst 

Cet­te machi­ne étin­ce­lan­te a été inven­tée en 1882 par l’anglais James Wim­shurst. A quoi sert-elle ? Prin­ci­pa­le­ment à mon­trer et à fai­re com­pren­dre aux élè­ves des phé­no­mè­nes d’électricité sta­ti­que.

Concrè­te­ment, des pei­gnes métal­li­ques frot­tent sur le dis­que et récu­pè­rent des char­ges. Une dif­fé­ren­ce de poten­tiel se crée entre les deux. D’un côté beau­coup de char­ges +, de l’autre des -, hop un arc tran­si­te entre les deux élec­tro­des (les deux bâtons avec une bou­le au bout) pour réta­blir l’équilibre des char­ges.

Pour aller plus loin, consul­tez ses expé­rien­ces réa­li­sées en clas­se avec la machi­ne de Wim­shurst.

3. Le chamboul’tout sans projectile

Com­me à la fête forai­ne, des gobe­lets en plas­ti­que sont empi­lés tel un châ­teau de car­te. Sauf que pour les ren­ver­ser, vous n’avez ni bal­le ni pis­to­let à bille : mais un car­ton vide per­cé d’un rond sur le côté. Les deux mains de cha­que côté, un coup sec et bim, les gobe­lets sont à ter­re.

(oui la vidéo est ren­ver­sée, pour un meilleur sui­vi pen­chez votre tête, ne retour­nez pas l’écran 🙂 )

A quoi est-ce du ? A un cou­rant d’air ! Il suf­fit de se met­tre à la pla­ce des gobe­lets pour le véri­fier. Magi­que.

Il exis­te de nom­breu­ses manip’ à effec­tuer à la mai­son avec des objets sim­ples, voi­re de récu­pé­ra­tion. Ça vous dirait d’en décou­vrir davan­ta­ge? De trou­ver sur Nord Eka! quel­ques expé­rien­ces fas­ci­nan­tes à fai­re vous-même ? Répon­dez dans les com­men­tai­res !

> Revoir la pre­miè­re éta­pe : Une nuit étoi­lée en igloo gon­fla­ble ou la secon­de éta­pe : Le cui­vre dans tous ses états

 

 

Partager

A propos de l'auteur

Journaliste Scientifique amoureuse des Hauts de France. Tweeteuse addicte. Coordinatrice de Pint of Science à Lille. Sa pensée clé : La culture scientifique est une culture.

Laisser un commentaire