Suivez-nous :

Pen­dant quatre jours à Lille, les sco­laires et le public ont ren­con­tré des cher­cheurs de la région à l’occasion de la Fête de la Science. Mais que dire à un cher­cheur ? Pas de panique, tout était prévu. Les cher­cheurs avaient ramené leur science pour vous la faire décou­vrir : Robots, tubes à essais et micro­scopes étaient de sor­tie. La seule ques­tion à laquelle nul ne pou­vait répondre pour vous était : Par où com­men­cer ? Retour sur trois ate­liers qu’il ne fal­lait pas lou­per ! 

Dernière étape : Rendez-vous à l’un des ate­liers : Expériences étonnantes avec des objets de récup’  

« Pourvu que ce soit reproductible facilement à la maison » Voilà le crédo de Romain DeleDicq et Gilles Petit de l’Espé Lille Nord de France. Leur atelier n’a pas désempli tout au long de la Fête de la Science. Avec des bouteilles, des bouts de bois et un peu de colle, ils construisent de véritables jouets, ou plutôt des objets de découverte scientifique merveilleux. Zoom sur trois de leurs « expériences étonnnantes ».

1. Un championnat de ping pong électrostatique

Les chercheurs sont des sportifs. Si, si même qu’ils revisitent les épreuves à la sauce science ! Gilles et Romain entre deux expériences dégainent leurs raquettes, enfin leurs peaux de chamois et leurs ballons de baudruche pour s’échanger quelques canettes vides en aluminium. Et hop, ils ont créé un véritable ping pong électrostatique. Regardez une manche en live :

Comment ça marche ? L’émission On n’est pas que des Cobayes vous aide à comprendre :

2. L’étrange machine de Wimshurst

Cette machine étincelante a été inventée en 1882 par l’anglais James Wimshurst. A quoi sert-elle ? Principalement à montrer et à faire comprendre aux élèves des phénomènes d’électricité statique.

Concrètement, des peignes métalliques frottent sur le disque et récupèrent des charges. Une différence de potentiel se crée entre les deux. D’un côté beaucoup de charges +, de l’autre des -, hop un arc transite entre les deux électrodes (les deux bâtons avec une boule au bout) pour rétablir l’équilibre des charges.

Pour aller plus loin, consultez ses expériences réalisées en classe avec la machine de Wimshurst.

3. Le chamboul’tout sans projectile

Comme à la fête foraine, des gobelets en plastique sont empilés tel un château de carte. Sauf que pour les renverser, vous n’avez ni balle ni pistolet à bille : mais un carton vide percé d’un rond sur le côté. Les deux mains de chaque côté, un coup sec et bim, les gobelets sont à terre.

(oui la vidéo est renversée, pour un meilleur suivi penchez votre tête, ne retournez pas l’écran 🙂 )

A quoi est-ce du ? A un courant d’air ! Il suffit de se mettre à la place des gobelets pour le vérifier. Magique.

Il existe de nombreuses manip’ à effectuer à la maison avec des objets simples, voire de récupération. Ça vous dirait d’en découvrir davantage? De trouver sur Nord Eka! quelques expériences fascinantes à faire vous-même ? Répondez dans les commentaires !

> Revoir la première étape : Une nuit étoilée en igloo gonflable ou la seconde étape : Le cuivre dans tous ses états

 

 

Partager

A propos de l'auteur

Journaliste Scientifique amoureuse des Hauts de France. Tweeteuse addicte. Coordinatrice de Pint of Science à Lille. Sa pensée clé : La culture scientifique est une culture.

Laisser un commentaire


Fatal error: Uncaught exception 'wfWAFStorageFileException' with message 'Unable to verify temporary file contents for atomic writing.' in /var/www/vhosts/nord-eka.fr/httpdocs/wp-content/plugins/wordfence/vendor/wordfence/wf-waf/src/lib/storage/file.php:46 Stack trace: #0 /var/www/vhosts/nord-eka.fr/httpdocs/wp-content/plugins/wordfence/vendor/wordfence/wf-waf/src/lib/storage/file.php(567): wfWAFStorageFile::atomicFilePutContents('/var/www/vhosts...', '<?php exit('Acc...') #1 [internal function]: wfWAFStorageFile->saveConfig() #2 {main} thrown in /var/www/vhosts/nord-eka.fr/httpdocs/wp-content/plugins/wordfence/vendor/wordfence/wf-waf/src/lib/storage/file.php on line 46