Suivez-nous :

Gertrude Belle Elion, pharmacologue et biochimiste américaine,  est à l’origine de la découverte du premier traitement contre la leucémie.

Qui est Gertrude Belle Elion?

Gertrude Belle Elion, est née le 23 janvier 1918 à New York aux États-Unis et morte le 21 février 1999 à Research Triangle en Caroline du Nord. Elle a reçu le Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1988 pour ses découvertes dans l’élaboration de nouveaux médicaments.

Gertrude Elion a fait ses études au Hunter College et à l’Université de New York où elle a obtenu un master de science en 1941, mais elle ne pourra jamais obtenir de thèse.

Gertrude Elion

En 1944 elle a commencé à travailler avec George Hitchings pour la compagnie pharmaceutique Burroughs-Wellcome future GlaxoSmithKline.

En 1988, elle reçoit avec James Black et George Hitchings, le Prix Nobel de physiologie ou médecine pour ses travaux sur la conception de nouveaux médicaments.

Gertrude Elion a toute au long de sa carrière développé de nouvelles molécules pour la lutte contre les infections des agents pathogènes dans les cellules hôtes, notamment dans le domaine des antirétroviraux, comme par exemple la découverte du premier traitement contre la leucémie

La Leucémie

Mercaptopurine.svg

6-Mercaptopurine

George Hitchings et Gertrude Elion ont notamment mené une étude clinique sur la 2,6-diaminopurine, un antimétabolite de l’acide folique synthétisé. Des expériences sur les souris ont montré des résultats encourageants sur un modèle leucémique bien que la toxicité en limitait l’utilisation chez l’homme. Les deux chimistes ont alors créé de nouvelles molécules testées sur Lactobacillus casei finissant par trouver la 6-mercoptopurine en 1951. En 1953 J.H Burchenal et al. publie des résultats positifs dans le traitement de la leucémie aiguë, la même année la FDA autorise son utilisation dans le traitement des leucémies de l’enfant.

La leucémie est un cancer du sang qui a touché  9000 patients en france en 2013 (InVS) .Il existe 4 types de leucémie :

  • Leucémie lymphoïde chronique
  • Leucémie myéloïde chronique
  • Leucémie aiguë lymphoblastique
  • Leucémie aiguë myéloblastique

Elle a, par la suite, participé au développement de nombreux médicaments contre l’herpès, le paludisme, la toxoplasmose et des infections telles que les méningites set les septicémies. Tous basés sur des dérivés synthétiques de bases nucléiques.

Julie C., Maxime B.

Partager

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire