Qui seront les premiers à avoir la tête sous l’eau ? D’ici 2100, le niveau de la mer connaîtra une élévation de 0,5 à 1 mètre, selon les estimations du groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (le GIEC). En cause : le réchauffement climatique, qui entraîne la fonte des glaciers et dilate les océans.
Les territoires situés au niveau de la mer ou en dessous sont menacés d’immersion. C’est le cas des Maldives, situées dans l’océan Indien, et de leurs 400 000 habitants. D’ici la fin du siècle, 80 % des 1 200 îles qui les composent sont susceptibles d’être noyées.
Pour lutter contre cette montée des eaux, les pays ayant les moyens financiers, comme les Pays-Bas, installent des digues, mais les pays en voie de développement finiront par se faire submerger faute d’argent.

Réfugiés climatiques
Parmi les premières victimes potentielles, les 110 000 habitants des îles Kiribati, situées dans le nord de l’océan Pacifique. Ils n’ont pas le choix : ils devront déménager vers l’Australie et la Nouvelle-Zélande, a annoncé leur président Anote Tong, qui a déjà négocié l’arrivée de ces concitoyens avec les deux pays.
Des chercheurs se penchent sur le problème des réfugiés climatiques. Dans une interview au Nouvel Obs en 2013, le climatologue français Jean Jouzel estime qu’ils seront 400 000 pour une augmentation du niveau de l’eau de seulement 40 cm. La question du statut de ces déménagés est cruciale : il faut assurer leur accueil dans d’autres pays, tout en évitant les conflits, tout le monde ne voyant pas obligatoirement d’un bon oeil l’arrivée de ces immigrés forcés.
Dans notre région, Dorothée Lobry, doctorante à l’université de Lille 2, travaille sur le sujet. Elle essaye d’établir les conditions qui définissent une personne comme étant un réfugié climatique. Car pour le moment, les populations obligées de déménager ne possèdent aucun droit ni aucune protection. Steven Copin et Florent Maret

La montée des eaux en chiffres

  • Élévation du niveau de la mer de 0,5 à 1 mètre d’ici 2100.
  • 400 000 réfugiés climatiques si le niveau de la mer augmente de 40 centimètres.
  • Le niveau de la mer s’est élevé de 1,7 millimètre par an en moyenne au 20e siècle.
  • Depuis 1993, le rythme est de 3 millimètres par an.
  • Le niveau de la mer a augmenté de 19 centimètres entre 1901 et 2010.

 

Montée des eaux de 1 mètre en Nord-Pas-de-Calais @ Observatoire climat
Le Nord-Pas-de-Calais, avec une montée du niveau de la mer de 1 mètre. Plusieurs sites Web permettent de réaliser une simulation de la montée des eaux. Mais attention : ils ne prennent en compte que le relief, et pas les protections et digues existantes.

 

+ d'infos

L'interview de Jean Jouzel au Nouvel Obs

Article de Dorothée Lobry sur le statut des réfugiés climatiques

Simulateur de l'élévation du niveau de la mer

La synthèse du dernier rapport du GIEC

Article du CNRS sur la montée des eaux

Photomontages illustrant les conséquences de la montée des eaux

Partager

A propos de l'auteur

Lycée Baggio - Lille

Historiquement tourné vers la culture scientifique et technologique, le Lycée Baggio vise à amener la jeunesse au plus haut niveau des savoir et des savoir faire – sans négliger l’importance actuelle des savoir être -, en s’appuyant sur une devise fédératrice : Réussir ensemble.

3 commentaires

  1. Bra­vo pour les infor­ma­tions, voi­là donc une très bon­ne lec­tu­re. J’ai appris dif­fé­ren­tes sujets en vous lisant, mer­ci beaucoup“LYCÉE BAGGIOLILLE”. . A bien­tôt et mer­ci à vous tous !

  2. Lycée Baggio - Lille

    Au pro­gram­me de l’enseignement de spé­cia­li­té scien­ces phy­si­ques en Tale S.
    Mer­ci pour ces infor­ma­tions et les liens qui vien­nent enri­chir le cours.

Laisser un commentaire