Suivez-nous :

Une appli propose de diminuer son niveau de stress en modifiant son rythme cardiaque.

D’habitude, devant un jeu vidéo, on s’active et on s’énerve. C’est tout le contraire avec l’appli pour smartphone « Biofeedback de cohérence cardiaque ». À l’écran, une mare dans la steppe africaine. Le but : être le plus calme possible afin que zèbres, éléphants et girafes viennent s’abreuver. Pour aider à la détente, dans le coin inférieur droit, la jauge indique le rythme sur lequel caler sa respiration. Elle descend, on expire ; elle remonte, on inspire. La jauge est verte, tout va bien ; rouge, il faut s’efforcer à retrouver sa sérénité.
Ça, c’est pour la partie visible du jeu. Dans le détail, l’appli repose sur la relation intime entre la respiration et l’activité du cœur. « En état de bien-être, le cœur accélère légèrement pendant l’inspiration, ralentit lors de l’expiration. Mais en cas de stress, le rythme cardiaque varie de manière chaotique », décode Julien De Jonckheere, chargé de recherche à l’Inserm. Il travaille au Centre d’investigation clinique pour les innovations technologiques de Lille, auquel l’éditeur Symbiofi s’est adressé pour réaliser l’appli.

Rouge sang. Respirer de manière profonde et lente, en suivant l’indicateur, permet de retrouver un rythme cardiaque plus régulier et de se sentir mieux. « C’est prouvé scientifiquement : les personnes très stressées qui répètent ces exercices plusieurs fois par semaine améliorent leur état. » Avec l’appli, cette méthode anti-stress est à la portée de tous : un iPhone (en attendant la version Androïd) suffit, sans besoin d’accessoire supplémentaire. Un petit exploit technique. L’utilisateur pose l’index sur la caméra du smartphone. Le doigt, éclairé par la lampe torche, apparaît par transparence avec une jolie teinte rouge, révélatrice de la quantité de sang qu’il contient. À chaque battement, le coeur propulse le sang dans les artères. Sur les images prises par la caméra au bout du doigt, l’intensité de la teinte rouge varie avec la quantité de sang qui circule. « L’analyse des images permet de déduire le flux sanguin, et par conséquent le rythme cardiaque, précise Idir Ibarissene, développeur informatique de l’équipe. Notre appli livre les informations de cohérence cardiaque de manière précise et en direct. »

Anti-douleur. L’origine des recherches qui ont conduit à cette appli est tout aussi surprenante, comme le révèle Julien : « Il s’agissait, dans le cadre de recherches cliniques, d’évaluer la douleur du patient pendant l’anesthésie générale. Même s’il ne ressent rien, son corps réagit et sa fréquence cardiaque augmente. Être capable de détecter la douleur et son intensité durant une intervention chirurgicale permet de mieux doser les anti-douleurs comme la morphine. » Dans le cadre médical, le rythme cardiaque est mesuré à l’aide d’un capteur placé au doigt. « C’est exactement le même principe. Le capteur contient une cellule photodétectrice qui enregistre les variations de couleur du flux sanguin », complète Idir. Dans les deux cas, pas besoin d’étalonner les mesures : « Nous avons mis au point un algorithme qui normalise le signal du rythme cardiaque : il est identique au repos pour toutes les personnes », précise Julien. L’appli est prête à l’emploi ! Les bienfaits des exercices respiratoires, reconnus pour l’anxiété, vont maintenant être évalués dans le cas des migraines sévères. Quand l’aspirine est inefficace, une petite partie ?

… décompressez ! Grâce à l’exercice, le coeur retrouve un rythme de battements très régulier, comme le montre cette courbe. Bien-être assuré. © DR

… décompressez !
Grâce à l’exercice, le cœur retrouve un rythme de battements très régulier,
comme le montre cette courbe. Bien-être assuré. © DR

 

 

 

 

En savoir +

Les applis disponibles :
https://itunes.apple.com/fr/app/biofeedback-coherence-cardiaque/id960271044?mt=8
https://itunes.apple.com/fr/app/biofeedback-coherence-cardiaque/id960273136?mt=8
https://itunes.apple.com/fr/app/biofeedback-coherence-cardiaque/id960272778?mt=8
https://itunes.apple.com/fr/app/biofeedback-coherence-cardiaque/id960273322?mt=8

Julien De Jonckheere
Julien De Jonckheere
“Après un DUT mesures physiques à l’IUT de Villeneuve d’Ascq, ce Lillois est entré comme technicien hospitalier au CHRU de Lille. Il a repris ses études en alternance, jusqu’à réaliser une thèse sur le traitement en temps réel des signaux physiologiques. Aujourd’hui chargé de recherche au Centre d’investigation clinique pour les innovations technologiques de l’Inserm, il confesse ne plus avoir le temps de jouer de la batterie, mais organise toujours des concerts de rock sur la métropole.”
Idir Ibarissene
Idir Ibarissene
“Originaire de Sedan (Ardennes), Idir a passé son DUT informatique à l’IUT de Villeneuve d’Ascq. Il a découvert le monde de la recherche au cours d’un stage en imagerie médicale à l’Inserm, puis a intégré comme développeur informatique la start-up Mdoloris, issue du centre hospitalier régional. Fan de sports mécaniques et extrêmes, Idir souhaite suivre l’exemple de Julien et reprendre ses études en alternance.”
Partager

A propos de l'auteur

La rédaction de Nord Êka !

Magazine plurimédia de découverte des sciences. Fait pour (et par) les jeunes, Nord Êka ! vous aide à naviguer dans le monde des sciences qui se prépare avec vous dans les lycées, les universités, les labos de recherche mais aussi dans les centres culturels, dans les entreprises.


Fatal error: Uncaught exception 'wfWAFStorageFileException' with message 'Unable to verify temporary file contents for atomic writing.' in /var/www/vhosts/nord-eka.fr/httpdocs/wp-content/plugins/wordfence/vendor/wordfence/wf-waf/src/lib/storage/file.php:46 Stack trace: #0 /var/www/vhosts/nord-eka.fr/httpdocs/wp-content/plugins/wordfence/vendor/wordfence/wf-waf/src/lib/storage/file.php(567): wfWAFStorageFile::atomicFilePutContents('/var/www/vhosts...', '<?php exit('Acc...') #1 [internal function]: wfWAFStorageFile->saveConfig() #2 {main} thrown in /var/www/vhosts/nord-eka.fr/httpdocs/wp-content/plugins/wordfence/vendor/wordfence/wf-waf/src/lib/storage/file.php on line 46