Suivez-nous :

Les scientifiques tentent, depuis Darwin et sa théorie de l’évolution, de savoir quelle est l’origine de la vie sur Terre. Les pistes actuelles nous mènent droit dans l’espace.

De la poule ou de l’œuf, qui est arrivé le premier ? Les cellules contiennent de l’ADN et de l’ARN (molécule cousine de l’ADN) permettant de synthétiser les protéines essentielles à leur survie. Mais ces mêmes protéines sont nécessaires à la synthèse d’ADN et d’ARN. Pour y voir clair, les scientifiques tentent de recréer les conditions (température, cocktail de molécules…) qui se rapprochent de celles présentes sur Terre au moment de l’apparition de la vie. « C’est ce qu’on appelle la chimie prébiotique », précise Stéphane Tirard, professeur d’histoire des sciences à l’Université de Nantes. Cependant, Antonino Marco Saitta, professeur de physique à l’Université Pierre-et-Marie-Curie à Paris, affirme que « les conditions géochimiques sur Terre à cette période étaient très variables, et on ne les connaît que très grossièrement. Elles sont donc difficiles à recréer. » Par ailleurs, différentes explorations spatiales ont apporté la confirmation de « conditions géochimiques inertes sur certaines planètes, comètes ou satellites. Conditions similaires à celles qui ont permis l’apparition de la vie sur Terre », affirme le chercheur.

Affiche du film “Lobster Man from Mars”, © Stanley Sheff, 1989.

LES YEUX TOURNÉS VERS L’ESPACE
Dans les années 1970, l’identification dans l’espace de très grosses molécules comportant des atomes de carbone (bases du vivant tel que nous le connaissons) ouvre une nouvelle voie d’exploration. L’hypothétique présence d’acides aminés (composants des protéines) sur Tchouri, les gaz, poussières et photos collectés au cours de la mission Rosetta sont de nouvelles sources d’information. Allons-nous bientôt découvrir quelles molécules ont permis l’apparition de la vie ?
Aline Gerstner & Françoise Vincent de Vaugelas
Partager

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire