Suivez-nous :
176 500 ans ! La deuxième étude de la grotte de Bruniquel (Tarn-et-Garonne) fait de ce lieu exceptionnel la plus ancienne grotte au monde – et de très loin ! – à avoir été occupée par notre lointain cousin : l’Homme de Néandertal.
« Dans nos rêves les plus fous, on se disait 25 000, 40 000 ans ! » se rappelle Jacques Joubert, de l’Université de Bordeaux, l’un des trois paléontologues ayant conduit, dès 2013, la deuxième exploration de la grotte de Bruniquel. Lors de sa découverte en 1990, elle avait déjà suscité l’admiration : après deux passages étroits, dans une cavité à plus de 300 mètres de l’entrée, les spéléologues découvraient des stalagmites sectionnées et disposées en cercle. La marque évidente d’une intervention humaine. La première datation au carbone 14 de la structure, menée alors par l’archéologue et historien François Rouzaud, du service régional de l’archéologie de Midi-Pyrénées, atteignait les limites de la méthode : 47 000 ans, soit plus de 20 000 ans avant les grottes de Lascaux et de Chauvet !
Vingt ans plus tard, d’autres scientifiques s’intéressent à Bruniquel. Jacques Joubert et ses collègues se lancent dans une deuxième série d’études de ce vestige étonnant. L’utilisation d’une nouvelle méthode par uranium-thorium permet de dater la calcite qui s’est déposée sur la structure après sa création : 176 500 ans ! Bruniquel devenait ainsi la plus ancienne grotte au monde à avoir été occupée par l’Homme. Et par un Homme dont on ne connaissait alors aucune trace souterraine : Néandertal.
Restitution 3D des structures de la grotte de Bruniquel (Tarn-et-Garonne) après la suppression des repousses stalagmitique récentes. Il ne s'agit donc pas d'une vue de la structure telle qu'elle se présente aujourd'hui. Cette grotte comporte des structures aménagées datées d'environ 176 500 ans. L'équipe scientifique a développé un nouveau concept, celui de "spéléofacts", pour nommer ces stalagmites brisées et agencées. L'inventaire de ces 400 spéléofacts montre des stalagmites agencées et bien calibrées qui totalisent 112 mètres cumulés et un poids estimé à 2,2 tonnes de matériaux déplacés. Ces structures sont composées d'éléments alignés, juxtaposés et superposés (sur 2, 3 et même 4 rangs). Cette découverte recule considérablement la date de fréquentation des grottes par l'Homme, la plus ancienne preuve formelle datant jusqu'ici de 38 000 ans (Chauvet). Elle place ainsi les constructions de Bruniquel parmi les premières de l'histoire de l'Humanité. Ce modèle 3D est construit à partir d'une série de photographies réalisées par Pascal Mora. Ces travaux ont été menés par une équipe internationale impliquant notamment Jacques Jaubert de l'université de Bordeaux, Sophie Verheyden de l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique (IRSNB) et Dominique Genty du CNRS, avec le soutien logistique de la Société spéléo-archéologique de Caussade, présidée par Michel Soulier. UMR5199 DE LA PREHISTOIRE A L'ACTUEL : CULTURE, ENVIRONNEMENT ET ANTHROPOLOGIE ,UMS3657 ARCHEOVISION - SHS - 3D 20160048_0005

Restitution 3D des structures de la grotte de Bruniquel (© Xavier MUTH)

« On était excités car cela n’avait pas d’équivalent, se souvient Jacques Joubert. C’est un miracle de conservation. Il y a peu d’aménagements de Néandertal qui nous sont parvenus. »
Cette création souterraine de ce peuple disparu il y a environ 40 000 ans n’a pas encore révélé tous ses secrets : lieu de culte, édification symbolique ou matérielle ? D’autres fouilles et des prélèvements d’ADN pourraient livrer prochainement leurs réponses.
Partager

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire


Fatal error: Uncaught exception 'wfWAFStorageFileException' with message 'Unable to verify temporary file contents for atomic writing.' in /var/www/vhosts/nord-eka.fr/httpdocs/wp-content/plugins/wordfence/vendor/wordfence/wf-waf/src/lib/storage/file.php:46 Stack trace: #0 /var/www/vhosts/nord-eka.fr/httpdocs/wp-content/plugins/wordfence/vendor/wordfence/wf-waf/src/lib/storage/file.php(567): wfWAFStorageFile::atomicFilePutContents('/var/www/vhosts...', '<?php exit('Acc...') #1 [internal function]: wfWAFStorageFile->saveConfig() #2 {main} thrown in /var/www/vhosts/nord-eka.fr/httpdocs/wp-content/plugins/wordfence/vendor/wordfence/wf-waf/src/lib/storage/file.php on line 46