Suivez-nous :

Ce jeudi 20 octobre à 10h se tenait une conférence de l’ESA, l’agence spatiale européenne pour faire un point sur les dernières opérations de la mission Exomars. Celle-ci vise à déterminer si un jour, il y a eu ou non de la vie sur Mars. Elle s’exécute en deux étapes. En 2016, le satellite Trace Gas Orbiter (TGO) se place en orbite autour de la planète rouge pour analyser son atmosphère. TGO a largué, un peu avant son entrée en orbite, le module Schiaparelli vers la surface de Mars. Ce n’est pas un rover. Cet atterrisseur est un module de démonstration d’entrée atmosphérique et de descente sous parachute (EDM). Autrement dit c’est simplement un test pour anticiper la suite : l’arrivée en 2020 d’un nouveau rover à la surface de Mars. Celui-ci sera équipé d’une panoplie de technologies pour analyser le sol martien.

Toutefois, nous ne sommes que le lendemain du 19 octobre 2016, date de la première partie d’ExoMars : la mise en orbite de TGO et l’atterrissage de Schiaparelli. Que savons-nous ce matin cette étape ? Des twittos présents à la conférence de presse de l’ESA vous racontent :

Première nouvelle : la sonde TGO est bien en orbite autour de Mars

Deuxième nouvelle : la descente de l’atterrisseur a bien commencée

Troisième nouvelle : Il y a eu un problème à l’ouverture des parachutes

Quatrième nouvelle : On ne sait pas si Schiaparelli s’est écrasé sur Mars ou pas

En résumé :

 

N’hésitez pas, suivez la #ScienceEnDirect ! Suivez les hashtags relatifs à vos intérêts sur les réseaux sociaux, celui de #ExoMars peut-être ? Ou un autre? Lequel suivez-vous ?

(Merci aux twittos qui rediffusent ces événements importants en 140 caractères!)

Partager

A propos de l'auteur

Journaliste Scientifique amoureuse des Hauts de France. Tweeteuse addicte. Coordinatrice de Pint of Science à Lille. Sa pensée clé : La culture scientifique est une culture.

Laisser un commentaire