Char­les Osbor­ne détient un record pour le moins ori­gi­nal et dont il n’est pas vrai­ment res­pon­sa­ble : il est l’homme qui a vécu le plus long hoquet du mon­de, soit 68 ans.

Le hoquet est un réflexe res­pi­ra­toi­re incon­trô­la­ble qui est carac­té­ri­sé par une contrac­tion répé­ti­ti­ve du dia­phrag­me. A cau­se de cet­te action, de l’air est expul­sé bru­ta­le­ment des pou­mons.

Mécanisme de la respiration, en vert le diaphragme.

Méca­nis­me de la res­pi­ra­tion, en vert le dia­phrag­me.

L’arrivée d’air est frei­née par la glot­te, qui se fer­me bru­ta­le­ment. Après la contrac­tion du dia­phrag­me, l’air ne pas­se plus dans la tra­chée et fait vibrer les cor­des voca­les, pro­vo­quant ain­si le bruit carac­té­ris­ti­que du hoquet.

Ces contrac­tions sont tou­jours liées à l’irritation du nerf phré­ni­que (nerf qui naît dans la région cer­vi­ca­le et qui pas­se der­riè­re le dia­phrag­me).

Il exis­te des cau­ses nom­breu­ses et diver­ses au hoquet. Elles sont sou­vent liées au mode de vie. Il est ain­si dif­fi­ci­le d’identifier quel­le est l’origine exac­te de cha­que hoquet.

Thi­baut et Émi­le

Partager

A propos de l'auteur

Compte collaboratif de la classe des 1S2 du lycée Baggio à Lille (http://www.lycee-baggio.fr/)

Laisser un commentaire