Aujourd’hui, 67 % des per­son­nes ayant en moyen­ne entre 13 et 25 ans écou­tent de la musi­que durant 3 à 4 heu­res par jour sans se sou­cier des dan­gers que cela entraî­ne sur leur audi­tion.

En effet, lors­que l’on écou­te de la musi­que durant plus de 5 minu­tes avec un fort volu­me, que ce soit avec un bala­deur ou une radio, nous som­mes expo­sés à des per­tes d’audition irré­ver­si­bles. Peu impor­te le gen­re de musi­que, le résul­tat res­te le même car à par­tir de 100 déci­bels des cel­lu­les situées dans la cochlée, appe­lées cel­lu­les ciliées (struc­tu­res en for­me d’escargot) se détrui­sent et ne sont pas renou­ve­la­bles.

L'oreille externe humaine ©Didier Descouens

L’oreille exter­ne humai­ne © Didier Des­couens

Le son est tra­duit dans la cochlée en un mes­sa­ge élec­tri­que, qui est dif­fu­sé dans le nerf audi­tif puis envoyé vers le cer­veau mais si le sujet n’a pas de cel­lu­les ciliées alors le cen­tre du cer­veau ne reçoit pas l’information donc le sujet n’entend pas.

 

Yes­ma, Héloi­se & Eya

Partager

A propos de l'auteur

Compte collaboratif de la classe des 1S2 du lycée Baggio à Lille (http://www.lycee-baggio.fr/)

Laisser un commentaire