Suivez-nous :

Rencontrer de nouvelles formes de vie, trouver un refuge après une apocalypse nucléaire, comprendre la formation des planètes. Les exoterres font rêver. Mais quand les entreprises privées se lancent à leur tour dans l’exploration spatiale, les scientifiques s’interrogent.

Lever d’étoile sur une exoplanète, vue d’artiste (Pixabay©)

Et si nous n’étions plus seuls dans l’Univers ? « C’est une question très humaine au final. » Pour Magali Deleuil, spécialiste du sujet au laboratoire d’astrophysique de Marseille (Aix-Marseille Université), c’est même l’une des motivations premières de la quête des exoterres. Tellurique, gazeuse, habitable, peuplée ou non, qu’importe. Une exoplanète est une planète qui n’orbite pas autour de notre Soleil, mais d’une autre étoile. Lorsque les caractéristiques de ces objets nous rappellent celles de la Terre, l’imagination s’emballe. Le mieux serait, bien entendu, d’aller voir de plus près. Mais les distances sont littéralement astronomiques. L’exoplanète la plus proche, Proxima b, est à plus de quatre années-lumière de nous ! Avec nos meilleures fusées, des dizaines de milliers d’années de voyage. Peine perdue ? Peut-être pas. Le projet Breakthrough Starshot, lancé cette année, vise à envoyer une mission vers cette planète, en seulement 20 ans. Point de navette habitée ici, mais des sondes ne pesant pas plus d’un gramme, propulsées par un laser surpuissant.

Un fantasme de milliardaire

L’entreprise, soutenue par le célèbre physicien Stephen Hawking et dirigée par Pete Worden, un ancien de la Nasa, prévoit 20 ans de développements préalables. La particularité de cette recherche est aussi d’être fi nancée par Yuri Milner, richissime homme d’affaires russe, et Mark Zuckerberg, créateur de Facebook. Là où les États ont renoncé à investir, se lancent d’aventureux milliardaires. Tel Elon Musk, cofondateur de PayPal, qui veut, lui, faire de l’humanité une espèce “multi-planétaire” en s’établissant sur Mars. Et sans réglementation sur l’exploitation de l’espace, les scientifi ques craignent qu’il ne devienne une terra incognita à conquérir plutôt qu’à découvrir et préserver.

ADRIEN MIQUEU

Partager

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire